Plis, replis et surplis du conte. "L’Argent, l’Amour et la Mort en pays d’Oc" (Emmanuel Le Roy Ladurie)

, par Alain Boureau

Article publié dans Communications en 1984.

Un récit peut en cacher un autre... Sous l’écriture, l’oralité... Ainsi pourrait-on
formuler un des enseignements à tirer du livre d’Emmanuel Le Roy Ladurie,
l’Argent, l’Amour et la Mort en pays d’oc. L’historien analyse une nouvelle
rédigée en langue d’oc au XVIIIe siècle par un curé de village de la région de Nîmes
et lit dans cette oeuvre rustique, sous une forme « réaliste » et dans le cadre d’une
littérature régionale obsédée par la quête du mariage honorable, la réécriture
d’un conte ancien, largement diffusé dans l’aire catholique, la Mort-Parrain. La
démonstration intéresse au plus haut point l’amateur de récits populaires, car
elle définit un mode particulier de consommation et de re-création du conte, en
un lieu et un temps précis.

Lire l’article complet sur Persée.