En l’an 2889

, par Caillon Dorriotz

Fritz Napoleon Smith est le directeur du Earth Chronicle, le premier quotidien parlé de l’histoire du monde. Il vous fait découvrir, au travers de sa journée de travail, le monde de 2889, comme il a pu être imaginé en 1889.

Cette nouvelle, qui peut s’apparenter au style steam-punk en vogue actuellement, est paru dans le Forum de New York. Elle est sans conteste de Michel Verne. Mais la version française que l’on peut lire habituellement est bien de son père. Ce dernier y a apporté maints remaniements, par exemple dans le nom des personnages ou dans des digressions où il fait une critique de la société de la fin du XIXe siècle.

Le texte que vous nous proposons, tout en s’appuyant sur celui de Jules Verne, se rapproche plus de la version originale. Plus tourné vers la technique, c’est son côté visionnaire qui fait tout son charme : quand nos arrières-grands-parents rêvaient les communications que nous connaissons aujourd’hui.